Monter plus haut que l'Everest...

Les funérailles sont des moments très particuliers qui ne laissent personne indifférent. Ni les fausses notes d’un chantre trop ému, ni même le moment où le prêtre débaptise le défunt dans son homélie ne parviennent à nous distraire de ce sentiment de gravité qui nous envahit. La vie est sérieuse et la séparation d’un être qu’on a côtoyé, qu’on a aimé, nous projette notre propre finitude en plein visage. On a beau avoir fait la messe buissonnière pendant des années, quand on entre dans une église pour un telle occasion, on reconnecte immédiatement avec son âme. C’est là, l’éloge funèbre aidant parfois, que nous réalisons la pleine valeur de celui ou de celle qui