La paix soit avec vous!

Trois fois, dans l’évangile du 2e dimanche de Pâques, on retrouve cette phrase de Jésus : « La paix soit avec vous! » Mais qu’est-ce donc que cette paix? Une première lecture peut nous laisser croire qu’il s’agit simplement d’une invitation au calme adressée aux apôtres barricadés et apeurés suite à la torture subie par Jésus. Ce qui peut les apaiser est donc la présence même de Jésus qui apparaît bien vivant au milieu d’eux, la violence et la mort n’ayant pas eu le dernier mot.


Mais il y a quelques jours à peine, à la Cène, le Seigneur avait aussi dit : « Je vous laisse la paix. Je vous donne ma paix. Je ne vous la donne pas comme le monde donne. Que votre coeur ne se trouble point, et ne s’alarme point. » La paix que le monde peut donner est bien limitée, si pleine de bonté puisse-t-elle être. Elle arrive rarement à apaiser pour toujours et aussi profondément que celle qui vient de Dieu. Cette paix-là est chargée de miséricorde et d’un amour inconditionnel pour lequel tout notre être a été créé.


La paix véritable est celle qui nous unit à nous-même, aux autres et à Dieu. Cette paix n’est pas l’absence de problèmes ou de souffrances. Elle est l’assurance que, dans tout ce qui nous arrive, nous ne sommes pas seuls, et que rien ne peut nous séparer de l’amour de Dieu, manifesté dans la mort et la résurrection de Jésus-Christ. Et cette paix est un don gratuit qui ne se mérite pas, qui nous est transmise par l’Église à qui le Seigneur a laissé le mandat de nous délivrer de tout ce qui nous divise en nous-mêmes, entre nous et avec Dieu lui-même.


Découvrir cette paix, celle qui résulte de la rémission de nos péchés, à travers le signe concret du pardon offert par l’Église est une grâce d’une fécondité inouïe. Non le Christ n’a pas souffert et n’est pas mort en vain! Sa délivrance est totale et il ne nous reste plus qu’à la cueillir au plus profond de nos cœurs! Oui, sa paix soit avec nous!

Jn 20, 19, 31