Je ne manque de rien

Chaque dimanche, l’Église nous propose des textes bibliques pour alimenter notre foi et nous inviter à réaliser la mission que le Seigneur nous confie. Un mission beaucoup plus concrète qu’on ne se l’imagine. Et trop souvent, l’un de ces textes, le psaume responsorial, passe sous le radar parce qu’il occupe une place liturgique particulière dans nos célébrations. Comme son nom l’indique, le psaume est « une réponse » de l’épouse à l’époux. Mais trop souvent, on ne comprend pas trop le langage poétique dans lequel il est écrit et ce moment devient une sorte de « pause musicale » dans la célébration sans plus.


Il y a plusieurs années, un film de David Lynch,