Avoir du coeur

Quand surviennent des épreuves ou des événements malheureux, il arrive que se révèlent des personnes dont on ne soupçonnait absolument pas le courage. C’est l’occasion pour celles-ci, souvent discrètes, de se manifester et de faire une différence pour ceux et celles qui partagent ces moments plus difficiles. On se demande comment une telle a pu faire pour traverser le décès accidentel d’un de ses enfants ou comment tel autre a pu supporter autant de souffrances après avoir été atteint d’une maladie grave pendant une longue période. Le mot courage vient du mot cœur. Ce qu’on a dans le cœur, voilà ce qui nous fait agir de telle manière ou de telle autre dans différentes circonstances.


En cette fête grandiose de la Pentecôte, l’évangile nous parle du cœur de Jésus comme du lieu d’où sortent des fleuves d’eau vive. Et le récit de cet événement fondateur de l’Église nous présente l’Esprit-Saint sous la forme du feu. L’eau et le feu : deux éléments d’une force inouïe. L’eau qui désaltère, qui irrigue les cultures, qui lave, qui rafraîchit et qui est indispensable à la vie. Le feu qui réchauffe, qui purifie, qui éclaire et qui permet de savourer des aliments. Voilà donc ce que Jésus a dans le cœur. Voilà aussi ce que nous sommes appelés à recevoir et à préserver jalousement. Si forts soient ces éléments, ils portent aussi dans leur essence même une certaine précarité. L’eau peut vite être contaminée. Le feu peut évidemment s’éteindre. L’Esprit-Saint ne nous est pas donné une fois pour toute. Il est à demander humblement et à recevoir avec reconnaissance chaque jour.


Sans Lui, notre vie chrétienne devient vite un fardeau, une série de choses à faire et à ne pas faire, des rites trop longs. Sans lui, nous ne savons plus lire les signes des temps ni entendre les appels de ceux et celles qui ont besoin de nous. Sans Lui, nous arrivons si difficilement à nous comprendre les uns les autres et nos différences deviennent vite des frontières infranchissables. Viens Esprit-Saint remplir nos cœurs de cet amour qui unit si fort le Père et le Fils!