top of page

Voir grand

La vue est un sens extraordinaire. Il suffit de fouiller un peu ce qu’il faut au corps humain pour percevoir les êtres qui l’entourent pour s’incliner devant tant de complexité. Être privé de voir est certainement un des handicaps qui nous limite le plus. La vue nous donne tant de nuances sur la réalité que les autres sens n’arrivent pas à nous transmettre. Pensons seulement aux expressions des visages que nous croisons. Mais nous savons tous qu’il ne suffit pas d’avoir de bons yeux pour bien voir la réalité. On peut être distrait. On peut aussi être trompé par des illusions d’optique. On peut aussi refuser de regarder, fermer les yeux ou tourner la tête dans une autre direction. En fait, il y a beaucoup de choses qu’on ne voit pas parce qu’on n’y porte aucune attention. Nous avons une vision sélective, conditionnée par notre histoire et par nos valeurs.


La pire des cécités n’est peut-être pas d'ailleurs celle que l’on croit. Il est bien possible que, dans l’évangile de ce dimanche, il n'y ait pas qu'un seul aveugle. Les pharisiens qui refusent de voir que Jésus est bel et bien le messie annoncé par les prophètes, venu rendre la vue aux aveugles et faire entendre les sourds, sont atteints d’une cécité beaucoup plus grave que celle de l’aveugle de naissance à qui Jésus rend justement la vue. Reconnaître en Jésus le Fils de Dieu change toute la perspective sur la réalité que l’on peut voir autour de soi. Reconnaître ce même Jésus dans le mendiant qui nous tend la main, dans l’enfant turbulent qui nous dérange, dans l’esclave de l’alcool ou de drogues dures n’est pas toujours si facile. Il est tentant de détourner le regard.


Le Christ est la lumière du monde. Il nous ouvre les yeux sur la réalité pour nous aider à voir la beauté et la bonté qui se cachent dans toute la création, mais aussi pour que l’on voie la détresse de nos frères et de nos sœurs que Dieu nous invite à servir humblement. La foi se transmet par le témoignage. Être témoin, c’est peut-être simplement avoir vu l’œuvre de Dieu, dans sa propre vie d'abord, et en rendre compte. Jn 9, 1-41


Комментарии


bottom of page