Le travail, pour continuer l'oeuvre de Dieu

L'Église célèbre le 1er mai de chaque année la fête de Saint Joseph, travailleur. C'est une occasion de réfléchir sur le sens du travail des hommes et des femmes. En ces temps où cet aspect de notre vie est profondément chambardé, nous saisissons un peu mieux la valeur des efforts que tant de personnes déploient, jour après jour, au service des autres. Le travail est d'abord un service.


Le dernier concile a permis aux chrétiens et aux chrétiennes du monde entier de réaliser que le développement des connaissances qui nous permettent d'améliorer les conditions de vie des hommes et des femmes sont dans le dessein de Dieu.