Des plans qui tombent à l'eau

Au cours des dernières semaines, j’ai eu le bonheur de voir de très près le dévouement de plusieurs paroissiens et paroissiennes qui se sont activés pour rendre possibles les messes de Noël. Les dernières consignes exigeant le passeport vaccinal avaient à peine ébranlé la détermination de cette armée de bénévoles tous plus convaincus les uns que les autres que leurs efforts porteraient fruit et que la venue du Christ se déroulerait selon les règles de l’art et en toute sécurité. Mais voilà que tous ces efforts sont minés par la propagation fulgurante d’un virus qui ne cesse de nous surprendre. Les messes de Noël sont annulées. Et il faut désormais mettre nos énergies à communiquer cette triste nouvelle à ceux et celles qui avaient espéré célébrer la naissance du Sauveur en communauté et dans une église. La déception fera sans doute place progressivement à une certaine résignation et nous admettrons tôt ou tard que cette décision était probablement la meilleure à prendre dans ces circonstances si complexes.


Nous ne sommes pas les premiers à devoir nous ajuster à des circonstances imprévues et difficiles. Observons un moment les parents de Jésus. Marie et Joseph qui avaient d’autres plans que celui d’accueillir un enfant-Dieu et d’en devenir les tuteurs. Observons leur attitude de foi qui leur permet de s’en remettre à la Parole du messager de Dieu, si invraisemblable que puisse être la Parole qui leur est transmise. Méditons cette écoute bienveillante, cette ouverture à un plan qui les dépasse et qui vient certainement bousculer le leur. Et demandons-nous si nous ne serions pas appelés nous aussi à accueillir les événements qui nous contrarient comme des voies par lesquelles Jésus vient justement nous visiter.


Jésus est né dans la discrétion d’une crèche, là où personne ne l’attendait. Et son arrivée dans notre monde a pourtant tout remis en perspective, nos plans, nos projets, nos préoccupations. Il prend chair dans un enfant parce que tout enfant qui arrive sur cette planète bouscule tous nos plans. C’est le signe même de la Vie qui prend son droit sur la mort pour toujours. Ouvrons nos coeurs pour que l’Enfant-Dieu nous aide à le reconnaître malgré les circonstances désarmantes dans lesquelles il vient nous rencontrer en ce Noël 2021! Mt 1, 1-25 (Photo Francisco Xavier Cathopics)