Des chemins tout croches à redresser


On vient tout juste d’enlever des entraves majeures installées depuis des lunes sur l’autoroute Henri IV. Je suis le premier à m’en réjouir. J’habite sur la rue juste à l’ouest et nous avons subi depuis des mois le bruit infernal des camions et des monstres mécaniques qui creusaient dans la pierre en pleine nuit, faisant vibrer les murs de notre bungalow. La circulation est redevenue, d’un seul coup, nettement plus fluide et moins bruyante. On dira ce qu’on voudra, mais un chemin bien droit et bien pavé est encore le meilleur moyen de se rendre d’un lieu à un autre en toute sécurité. Cela on le sait depuis que les prophètes de l’Ancien testament nous l’annoncent « afin qu’Israël chemine en sécurité », comme le dit si bien Baruch.