top of page

Appelé à marcher sur les eaux

Il y a tellement d’informations divergentes qui nous assaillent qu’il est de plus en plus difficile de savoir où est la vérité. Les biais idéologiques à travers lesquels les faits nous sont racontés finissent par nous faire douter de tout. Pourtant, nous avons besoin de faire confiance pour nous épanouir. La vie nous amène à discerner petit à petit à qui nous pouvons nous fier et sur qui nous pouvons vraiment compter. Je me souviens que dans mon enfance, j’avis une peur maladive des piqûres. Sans l’insistance de ma mère, je crois que je n’aurais jamais reçu aucun vaccin. Mais comme je n’avais aucune raison de douter de son amour, je lui ai fait confiance malgré mes craintes.


Dans le récit évangélique de ce dimanche, l’apôtre Pierre est placé devant cet appel à la confiance. Le Christ, présent au cœur de nos tempêtes, peut-il nous permettre de traverser les épreuves auxquelles nous avons à faire face? Pouvons-nous ou non compter sur lui?


N’est-ce pas dans ces situations critiques que notre foi s’éprouve réellement? Nous comptons d’abord sur nos propres forces pour vaincre nos difficultés, mais lorsque nous sommes au bout de nos ressources, nous devons bien compter sur quelqu’un d’autre. À qui se fier alors? Quelle voix écouter? Les apôtres ont expérimenté que de faire confiance au Christ leur permettait de traverser les épreuves sans être détruits. Ils ont appris qu’en écoutant la voix de Jésus, ils pouvaient marcher sur la mort qui n’était plus qu’un passage vers une vie meilleure. Ils ont compris aussi qu’en doutant de ses paroles, ils s’enfonçaient la plupart du temps plus profondément dans leurs propres limites. La foi chrétienne n’est pas une connaissance abstraite, elle est une confiance éprouvée envers la personne du Christ qui nous précède dans tous les moments les plus difficiles de notre vie. Mt 14, 22-33


1 Comment


Amen Union de prières, Fraternellement

Like
bottom of page